Une gestion efficace de la performance conduit à une performance supérieure En temps de crise économique les automatismes ne fonctionnent pas
July 27, 2009

English version follows:

Des pratiques efficaces de gestion conduisent-elles à des performances supérieures? Oui absolument, démontre une nouvelle étude intitulée " Une gestion efficace de la performance : pour des résultats supérieurs dans une économie mondiale ". Selon l'enquête réalisée par PricewaterhouseCoopers (PwC) en collaboration avec l'École de gestion Telfer de l'Université d'Ottawa et l'Alliance canadienne pour les technologies avancées (CATA), les organismes qui ont atteint un haut rendement financier ont été 26% plus efficace en moyenne dans 46 différentes pratiques de gestion de la performance.

« L'importance d'adopter une approche rigoureuse de la gestion de la performance organisationnelle a été renforcée par les récents événements économiques, explique Gregory Richards, professeur Cognos en gestion de la performance à l'École de gestion Telfer. Les résultats de cette étude indiquent que des pratiques de gestion de la performance bien conçues, peuvent aider les organisations à tenir le cap au cours des nombreuses tempêtes qu'elles devront probablement affronter dans un environnement de plus en plus incertain. »

L'enquête qui portait sur plus de 400 cadres supérieurs tant du secteur privé que privé à travers le monde, a montré que non seulement les sociétés les plus performantes appliquent efficacement leurs pratiques de gestion de la performance, mais elles obtiennent aussi de bien meilleurs résultats pour les efforts déployés. Les sociétés performantes évaluent la contribution de ces pratiques 31% plus élevée en moyenne dans 11 résultats stratégiques, concurrentiels et financiers.

En outre, selon l'étude, les sociétés les plus performantes dépassaient en moyenne de 54% les sociétés les moins performantes dans sept des objectifs clés. À titre d'exemple :
  • 67% connaissent plus de succès dans la pénétration de nouveaux marchés;
  • 61% parviennent à susciter d'avantage de croissance grâce à l'innovation;
  • 51% réussissent mieux à lancer des nouveaux produits.

« Les organisations qui ont une des programmes de gestion de la performance peu élaborés ont tendance à mettre l'accent sur les activités internes et les résultats passés, plutôt qu'à se tourner vers l'avenir, explique Philip Townsend, associé et leader national des Services de gestion de la performance de PwC. En conséquence, elles sont moins susceptibles d'identifier les nouvelles opportunités ou les menaces et d'y réagir en se basant sur des faits solides. De plus, en cas de crise économique comme c'est le cas aujourd'hui, elles sont plus susceptibles de recourir automatiquement à des coupures de coûts, ce qui peut compromettre leur avenir lors du retour des temps meilleurs. En revanche, les organisations avec de bons programmes de gestion de la performance sont mieux équipées pour prévoir les risques émergents et pour les gérer de façon plus proactive, ce qui permet d'en atténuer l'impact. »

En 60 pages, ce rapport complet identifie, entre autres, les sept pratiques-clés qui contribuent le plus à générer des résultats supérieurs, il fournit des comparaisons détaillées entre les secteurs public et privé, le Canada et le reste du monde, ainsi que les différentes pratiques entre petites et grandes entreprises.

« Cette étude sera cruciale pour toute organisation cherchant à obtenir un meilleur contrôle sur la façon de maximiser la productivité, l'efficacité et la rentabilité au moyen de leurs régimes de gestion de la performance, conclut Kevin Wennekes, vice-président recherche de CATA et coauteur du rapport. Cette étude, identifie non seulement les meilleures pratiques utilisées par les entreprises performantes, mais elle offre un aperçu intéressant en matière d'adoption et d'utilisation des nouvelles techniques de gestion de la performance. Il s'agit véritablement d'information concurrentielle ou encore d'information commerciale. »

Pour commander le rapport complet (anglais seulement) ou pour recevoir votre sommaire exécutif en français (gratuit): Veuillez contacter Kevin Wennekes à kwennekes@cata.ca

Prix du rapport
Membres CATA : 195 $
Abonnés CATAResearch : 195 $
Non membres : 995 $

Les nouveaux membres et les nouveaux abonnés ont droit à un rapport gratuit.

Êtes-vous intéressé à d'autres initiatives CATA ? Joignez-vous sans plus tarder à notre nouvelle enquête Canadian IT Workplace Assessment !

English Version

Do effective performance management practices drive superior performance? Absolutely yes, shows the results of a new survey from PricewaterhouseCoopers (PwC) in collaboration with the Telfer School of Management at the University of Ottawa and the Canadian Advance Technology Alliance (CATA), titled, "Performance management matters: Sustaining superior results in a global economy". According to the survey, those who achieved high financial performance were 26% more effective on average across 46 different performance management practices.

"The importance of taking a disciplined approach to managing organizational performance has been heightened by recent economic events," says Gregory Richards, Cognos Professor of Performance Management with the Telfer School of Management. "The results of this study indicate that well thought-out performance management practices can help organizations weather the many storms they will likely face in an increasingly uncertain operating environment."

The survey of over 400 senior leaders in both the public and private sector around the world showed that not only are high performers executing more effectively on their performance management practices, but they are also achieving much greater benefit from these efforts. High performers rated the contribution of these practices 31% higher on average across 11 different strategic, competitive, operational, and financial outcomes.

Furthermore, according to the study, those who had higher financial performance versus the competition outperformed lower financial performers by 54% on average across seven different key objectives. For example, the high performers were:
  • 67% more successful in entering new markets;
  • 61% more successful in generating growth through innovation; and
  • 51% more successful in introducing new products.

"Organizations with weaker performance management programs are more inwardly focused, and more concerned about yesterday's results than on the future direction of the organization," says Philip Townsend, PwC Partner, National Performance Management Services Leader. "As a result, they are less likely to identify emerging opportunities or threats and less able to react in a sound fact-based manner. In addition, they are more likely to react to situations, such as the current downturn, with a "knee-jerk" approach to slashing costs, which may compromise future success in better times. In contrast, organizations with strong performance management programs are better equipped to forecast emerging risks and manage more proactively to mitigate the impact."

The comprehensive 60-page report identifies, among other findings, the seven key performance management practices that drives high performance, as well as provides detailed comparisons between private and public sector firms, Canada versus the rest of the world, and the difference in practices among small and large size firms.

"This study will prove to be critical reading for any organization seeking to get a better handle on how to maximize productivity, efficiency, and profitability as a result of their performance management regimens," say Kevin Wennekes, CATA's VP Research and one of the co-authors of the report. "This study not only identifies which best practices high performing companies use, but provides interesting insight that can be translated into key competitive and market intelligence, such as the results around the trends in performance management technology adoption and use."

To order the full report or to receive your complimentary Executive Summary Contact Kevin Wennekes at kwennekes@cata.ca

Costs of full-report:
CATA Members: $195
CATAResearch Subscribers: $195
Non-Members: $995

New members and subscribers can receive this report for free upon enrolment in either program.

Interested in other CATAResearch initiatives? Participate in our current Canadian IT Workplace Assessment today!